Champs magnétiques pulsés : dangers

Comme tout traitement, la thérapie par champs magnétiques pulsés est contre-indiquée dans certains cas. Des effets indésirables peuvent aussi être constatés par les utilisateurs des appareils de magnétothérapie pulsée. Qui plus est, nous réagissons tous différemment aux champs magnétiques. Quoi qu’il en soit, il est indispensable de garder à l’esprit qu’une thérapie par champs magnétiques pulsés ne remplace en rien une consultation médicale et un traitement médicamenteux. Elle doit être suivie en complément, parfois sous surveillance médicale.

Y a-t-il des risques ?

Les ondes électromagnétiques sont souvent montrées du doigt pour les dangers auxquels elles exposeraient la santé. Ce sont les ondes des antennes relais, des relais Wi-Fi, des téléphones portables, des micro-ondes… Les études scientifiques sur l’influence de ces « mauvaises ondes » sur le corps humain sont nombreuses et, même si certaines études sont controversées, on peut penser qu’elles ne sont pas bonnes pour l’’organisme.

Il faut bien distinguer ces ondes électromagnétiques de haute fréquence « mauvaises » pour la santé, des champs magnétiques pulsés « très basse fréquence » dont les bienfaits sur l’organisme sont validés par de nombreuses études scientifiques, européennes et américaines, mas qui restent souvent confidentielles parce qu’elles ne vont pas dans le sens de l’industrie pharmaceutique, et parce qu’elles permettent de trouver des solutions thérapeutiques simples, naturelles, non-médicamenteuses et alternatives aux circuits de la médecine conventionnelle.

Pour autant, comme tout traitement thérapeutique, la magnétothérapie peut engendrer, des effets indésirables, à savoir, pour l’essentiel :

-          Accentuation des symptômes existants durant les 2-3 premières séances (due à une élimination accentuée de toxines emmagasinées préalablement)

-          Fatigue

-          Somnolence

De manière générale, si ces symptômes persistent et deviennent gênants, il est conseillé de réduire la puissance du programme, de raccourcir la durée de la séance et de consulter un médecin.

Pour éviter ce genre de phénomène, Il est généralement conseillé de démarrer la magnétothérapie par étape, petit à petit, pour habituer votre organisme : il est recommandé de démarrer avec des séances de 10 ou 15 minutes avant de passer à 20 ou 30 minutes par la suite. Il est aussi conseillé de choisir des programmes d’intensité faible à modérée pour débuter. Surtout, il est fortement conseillé de boire un grand verre d’eau avant de démarrer la séance et un grand verre d’eau à la fin de la séance. Cela aide à éliminer les toxines dans l’organisme.

Quelles sont les contre-indications ?

L’utilisation des appareils de magnétothérapie pulsée est déconseillée dans les cas suivants :

-          Personnes munies d’un pacemaker

-          Femme enceinte par principe de précaution

-          Personnes épileptiques

-          Personnes souffrant de dépression ou d’autres troubles psychologiques

-          Personnes faisant preuve d’une ultra-sensibilité aux champs magnétiques

Par ailleurs, la magnétothérapie pulsée doit faire l’objet d’un contrôle médical dans les cas suivants :

-          Troubles du rythme cardiaque

-          Suractivité de la thyroïde

-          Maladie grave (cancer…)

Précautions d’emploi des appareils

Voici les principales précautions à respecter lors de l’utilisation de votre appareil de magnétothérapie pulsée :

-          Suivre le mode d’emploi

-          Respecter les conditions d’utilisation, notamment en ce qui concerne les programmes et la durée des séances

-          Utiliser le matériel d’origine (câbles, applicateurs…)

-          Rester à au moins 1,5 m des autres appareils électroniques ou des écrans

-          Vider ses poches avant d’appliquer le coussin ou de s’allonger sur la natte, de manière à ne pas les abîmer, par des clés par exemple

-          Ne pas porter sur soi d’objets tels que cartes à puce, appareils électroniques, montres…

-          Poser la natte sur une surface permettant l’aération